Le développement du langage de bébé de 0 à 12 mois

Les pleurs, les gazoullis, les sourires, les regards constituent les prémices du langage. Il est important d’encourager cette communication au travers des gestes simples de la vie quotidienne : nourrir son bébé, lui faire un massage, le changer, jouer … tout est prétexte à échange.

L’enfant exprime ses besoins en pleurant
Avec des cris variés pour permettre à son entourage de différencier des cris de douleur, de faim … Même si ça n’est pas évident de toujours décoder ses pleurs, l’important, c’est de le réconforter, avec une voix apaisante, avec une chanson, en le prenant dans ses bras …
Ainsi, l’enfant se rend compte que l’on réagit à ses besoins et va acquérir un sentiment de sécurité.
L’enfant exprime son bien-être en gazouillant, babillant, puis petit à petit à l’aide de sons, de mots et d’expressionsIl traduit un état de satisfaction.
Il faut alors et c’est tout naturel, lui renvoyer des sons en écho, lui répondre, ainsi,l’enfant va comprendre qu’il peut échanger avec ses parents.

De 0 à 3 mois, votre bébé

– se tourne en direction d’un nouveau son.
– sursaute en entendant un gros bruit.
– se calme lorsque vous lui parlez d’une voix douce.
– s’immobilise dès qu’ils entend une voix familière, puis se met à gazouiller.
– vous sourit.
– gazouille en prononçant des voyelles : a,e,ou. De 3 à 6 mois, votre bébé
– anticipe les actions : il se met à gazouiller à la vue de son biberon
– commence à varier ses vocalises et tient de véritables « conversations »
– vous fait part de ses premiers « Ah reuh »

De 6 à 12 mois, votre bébé

– communique à l’aide de sons, de mots, et d’expressions.
– aime imiter des sons (claquement de langue)
– vous prouve qu’il comprend certaines choses par son regard.
– crie pour attirer votre attention
– double les syllabes : ba ba, ma ma, mum mum .

Cette syllabe doublée est reprise par l’entourage et fixée à un objet. Ainsi naît le « premier mot ».
– vers 9 mois, il comprend des mots courants : « donne », « maman », « papa », « tiens ».
– il fait « non » de la tête.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *