Allaitement et travail

La fin de votre congé maternité approche et vous devez reprendre le travail. Si vous souhaitez continuer à allaiter, il existe une loi qui vous permet de vous libérer une heure par jour de votre travail.

La reprise du travail est citée comme l’un des principaux obstacles à la poursuite de l’allaitement.
Concilier allaitement et vie professionnelle est-il possible ? on tente de vous donner quelques pistes.

De l’organisation …

Ce qu’il faut avant tout c’est de la motivation ! Que votre bébé soit gardé par une assistante maternelle ou en crèche collective, il est important d’en discuter avec eux avant la reprise de votre travail.
Il faut veiller à donner les informations nécessaires à la conservation du lait maternel.
Penser à laisser suffisamment de lait (voir un peu plus pour les gourmands ou goulus)

Emportez votre matériel au boulot
  • une glacière
  • un tire-lait
  • des pots ou sachets de stockage
  • des coussinets d’allaitement (en quantité) pour éviter les débordements !
Quels sont mes droits au sein de l’entreprise ?

Si vous souhaitez continuer d’allaiter, il existe une loi qui vous donne le droit pendant la première année de votre enfant de vous libérer une heure par jour de votre travail.

Il s’agit des articles L.224-2,L.224-3 et L.224-4 du Code du Travail.
Cette heure est répartie en deux périodes de trente minutes, une le matin et une l’après-midi.
Evidemment, si vous devez vous déplacer, ce temps est insuffisant pour vous déplacer à part si, par chance, vous bénéficiez d’une crèche d’entreprise ou que l’on vous apporte votre enfant sur votre lieu de travail. Par contre, ce temps peut-être utilisé pour tirer son lait au cours de la journée.

Attention : ces pauses allaitement ne sont pas considérées comme du travail effectif et par conséquent,elles ne sont pas rémunérées ! sauf si vous bénéficiez d’une convention collective, d’un accord de branche ou accord d’entreprise favorable, renseignez-vous.

L.224-2 « Les mères allaitantes disposent d’une heure par jour pour allaiter pendant les heures de travail un an à compter du jour de la naissance. » L.224-3  »
L’allaitement peut être permis dans l’établissement pendant cette durée quotidienne et seulement pendant ce temps-là.
Un local peut être mis en place suivant l’importance et la nature des établissements.
C’est-à-dire qu’une nounou peut vous amener votre enfant au travail et le reprendre à la fin de la tétée. »
L.224-4 « On peut exiger des chambres d’allaitement dans ou à proximité des établissements employant plus de 100 femmes de plus de 15 ans. » En résumé, il faut être très motivée, et ne pas avoir peur des confrontations avec sa hiérarchie pour faire valoir ses droits !

Pour en savoir plus :
http://www.lllfrance.org/L-allaitement-au-fil-du-temps/Travail-et-allaitement.html

Isabelle pour la Rue des enfants

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *