Apollinaire : 13 films poèmes

Dans les salles le 28 septembre 2016 – à partir de 8 ans

La collection de films En sortant de l’école poursuit son chemin après des sessions consacrées à Jacques Prévert et à Robert Desnos : cette fois, c’est Guillaume Apollinaire qui inspire de jeunes réalisateurs.

le-coin
A toutes les dingotes, à tous les dingos : Un homme au bord du dernier souffle, appelé par la musique, reprend vie pour une ode à la fête…
Automne : Un homme et son boeuf arpentent les routes au gré des saisons, témoins de leurs caprices et de leurs surprises…
Carte postale : Une femme attend des nouvelles de son homme, parti à la guerre. Elle imagine sa vie jusqu’à l’arrivée d’une carte postale…
Fusée-sigmutationnal : Un soldat blessé est transporté à l’arrière d’une ambulance. A la lumière d’une fusée éclairante, son voyage se transforme en une expérience troublante…
Je me souviens de mon enfance : Au cours d’une fête, un homme se laisse glisser dans un souvenir d’enfance. Il va vivre une tempête dans un verre d’eau !
Le Bestiaire ou Cortège d’Orphée : Durant son voyage, le poète partage avec nous les méandres de la création à travers le portrait puissant de cinq animaux…
Le Coin : Ils attendent dans la rue qu’on leur donne du je-me-souviens-de-mon-enfancetravail, du pain, un regard. Mais ils ne nous attendent pas pour chercher à être heureux…
Le Pont Mirabeau : Une plongée abstraite dans l’eau de ce poème qui mêle les amours perdues au flot des souvenirs émouvants…
Le Repas : Deux frères se retrouvent pour un repas un peu spécial qui les plonge dans le souvenir d’une belle après-midi de leur enfance…
Mutation : Un homme part à la guerre. De bouleversements en métamorphoses, le conflit le change en grands cris Eh ! oh ! ah…
Saltimbanques : La troupe des musiciens arrive au village et bouleverse joyeusement, musicalement, l’ordre établi. Quelle fête !
Un Oiseau chante : Le chant d’un oiseau accompagne et réchauffe la vie d’un soldat plongé dans la vie des tranchées…
Ville et cœur  : Quand le cœur du poète bat au rythme de la ville, virevolte avec les girouettes, la vie jaillit en feu d’artifice…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *