Des substances « préoccupantes » dans l’alimentation des jeunes enfants

L’Agence nationale de sécurité sanitaire de l’alimentation (Anses) publie une étude sur l’alimentation des enfants de moins de trois ans en France.

L’organisme, a étudié pendant plus de six ans, 670 substances utilisées dans les préparations alimentaires. Si pour 97% d’entre elles, « le risque peut être écarté », l’Anses a retrouvé des polluants dans le lait en poudre, les petits pots ou encore les biscuits.

Parmi les neuf composés pour lesquels la situation est jugée « préoccupante » figurent trois métaux lourds, considérés comme toxiques : l’arsenic, présent surtout dans les petits pots à base de légumes et de poisson, le riz et les céréales infantiles, le nickel, dans « les produits à base de chocolat », et le plomb, dans les légumes et l’eau.

L’Anses précise que la plupart de ses substances proviennent d’une pollution environnementale ou produite par la pollution induite par l’homme. Pour éviter la contamination, l’agence demande aux parents de ne pas commencer la diversification alimentaire de l’enfant avant ses 6 mois. Après six mois, il est conseillé de varier les aliments et les marques afin d’éviter une exposition prolongée aux substances dangereuses.

EAT infantile- Etude et résultats – septembre 2016 from Anses on Vimeo.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *